The Amazone Warrior Effect


Un sonnet anglais et sa traduction par David-Joël Niyomwungere, étudiant en L3 Sciences du Langage.


You added beauty to my sun

David-Joël Niyomwungere

The Amazon Warior Effect

I don't know if you came from Venus
Bound to me, your principal target
Be hearing everything, so as not to forget
That of all things, you are Dominus;

As if passion and ambition in you were versus
My Amazone warrior! you kept your strong mindset
Of changing and melting down my planet (Mars)
With no pity nor any consensus;

Now look, I own no more my universe
For you are the inspiration of my each verse
The landmarks of my cardinal points;

You added beauty to my sun
Sweetness to my lyrical songs.
In a matter of choice, you monopolized all the viewpoints.

L’Effet de la Guerrière Amazone

Je ne sais pas si tu es venue de Vénus
Liée à moi, ta principale cible visée
Tenant tout en compte pour ne pas oublier
Qu'en toute circonstance, tu es Dominus ;

Comme si passion et ambition en toi étaient versus
Ma guerrière Amazone! tu as su  garder ton esprit net
Qui est celui de changer et bouleverser ma planète (Mars)
Sans aucune pitié ni aucun consensus;

Voici maintenant, je ne maitrise plus mon univers
Car tu es l'inspiration de chacun de mes vers
Le point de repère de mes points cardinaux,

Tu as ajouté de la beauté à mon soleil apathique
De la saveur à toutes mes chansons lyriques
Et quant aux choix, ils ne sonnent jamais faux.

 Je m’appelle David-Joël Niyomwungere, originaire du Burundi, petit pays d’Afrique de l’Est, étudiant à l’Université de Strasbourg dans la Faculté des sciences du langage. Depuis très jeune, j’ai toujours aimé la poésie, j’aimais déclamer des poèmes, mais la pratique de la lecture m’était difficile car elle me semblait ennuyeuse, néanmoins cela ne m’empêchait pas de lire un roman qui me semblait intéressant. En 2016, j’ai fait la rencontre du slam, un art oratoire qui permet aux artistes de s’exprimer librement à travers la poésie. Bien qu’avant le slam, j’avais déjà écrit quelques ébauches, malheureusement perdues, le slam a aiguisé mon appétit pour la poésie. A présent, je ne m’arrête plus de gratter quelques vers quand je sens de l’inspiration


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s