« La mort tape à notre porte »


Deux chapitres d’une fanfiction de l’univers d’Harry Potter, écrits par Léa Schwartz, étudiante en L1 Lettres Classiques.

Pendant ce temps-là, Harry regardait les alentours, à la recherche d’un chien noir… mais rien.

Léa Schwartz
Chapitre 1 : La mort tape à notre porte

Le Monde Magique fut témoin de l’événement tragique de la nuit d’Halloween en l’an 1981. Tragique pour les deux clans qui formaient la population du Monde Magique Britannique, le massacre de la famille Potter. Le clan d’Albus Dumbledore, du côté de la Lumière, perdit deux de ses meilleures recrues. Alors que le côté des Ténèbres, lui, venait de perdre son Seigneur Lord Voldemort.

Pourtant, Harry était vivant. Il s’accrochait à la vie, seulement âgé d’un an. Le jeune orphelin était sous les décombres de la maison. Maison qui était si secrète aux yeux du Monde Magique avant cette soirée. Les cris et les pleurs incessants de l’enfant ramenèrent un individu : c’était un Détraqueur. Après tout, le Ministère de la Magie avait donné l’ordre de les laisser sortir de la Prison d’Azkaban. Peut-être que c’était pour coincer les Mangemorts et Voldemort… cela pourrait empêcher la prophétie de se réaliser.

Le Détraqueur s’approcha du petit corps d’Harry pour le prendre dans ses bras. Le jeune sorcier commençait à s’amuser avec le tissu noir de la créature mais dut s’arrêter. Le Détraqueur venait d’offrir un baiser au bébé. Le bout d’âme de Voldemort fût enlevé du corps d’Harry et la créature magique déposa l’enfant sans vie là où elle l’avait trouvé. 

On ne pouvait pas dire qu’elle avait mal fait. Elle avait seulement obéi aux ordres. Elle avait pris l’âme du Seigneur des Ténèbres qui avait élu domicile dans le corps du bébé. La créature allait rentrer à la Prison d’Azkaban mais elle fut stoppée.

Harry Potter pleurait, il n’était pas mort.

Nous aurions pu le surnommer Le-Garçon-Qui-A-Survécu-Par-Deux-Fois. L’enfant tendait les bras vers la créature et le Détraqueur le prit contre lui. Sa curiosité lui ordonnait d’emmener l’enfant à la Prison d’Azkaban.

Chapitre 26 : Où est Sirius ou le Quai du Poudlard Express

La fin de l’année scolaire venait de pointer le bout de son nez. Les armoires se vidèrent, les valises des écoliers furent pleines à craquer et à nouveau, Trevor, le crapaud de Neville, s’égara aux toilettes. On donna à chaque élève un papier administratif qui les avertissait que l’usage de la magie était interdit pendant les vacances. Harry se demanda comment il allait faire pour se souvenir des sorts sans les utiliser pendant deux mois, tandis qu’Hagrid leur faisait traverser le lac avec les mêmes barques qu’ils avaient utilisés pour arriver à Poudlard.

Ils s’installèrent enfin dans le Poudlard Express. Tout le monde parlait et riait, sauf Harry qui était en train de s’imaginer silencieusement ses retrouvailles avec Sirius, et ceux avec Maya.

Enfin, ils arrivèrent sur la voie secrète 9 ¾ de la station King’s Cross. Harry trépignait d’impatience dans la file. Un gardien âgé les faisait descendre par groupe de deux ou trois : c’était sûrement pour ne pas affoler les Moldus de l’autre côté de la barrière magique. Après tout, si tous les élèves sortaient d’un seul coup cela semblerait suspect.

« J’aurais tellement voulu que vous veniez à mon manoir, cet été, dit Drago avec tristesse. Je vous enverrais des hiboux à la place. »

Drago partit rejoindre sa famille. Hermione fut accueillie par ses parents et Blaise décida de rester quelques minutes de plus sur le quai. Il ne voulait pas laisser Harry seul. Mais le temps passait, et il dut se rapprocher de sa mère pour rentrer à la maison. Pendant ce temps-là, Harry regardait les alentours, à la recherche d’un chien noir… mais rien. Peut-être était-il venu sous sa forme humaine ? C’est sur cette pensée qu’il continua sa recherche de Sirius Black. Quelle ne fut pas son angoisse quand il le retrouvait encerclé par des Aurors, les policiers du Monde Magique ! Harry voulut rejoindre son parrain, seulement un corps lui bloquait le chemin : c’était Albus Dumbledore qui se tenait devant Harry.

« Oh… mon garçon… J’ai totalement oublié de te prévenir… »

Albus Dumbledore avait un air peiné, mais qui disparut en un instant pour laisser place à un air enjoué.

« La vieillesse ! Tu vas vivre avec ta vraie famille, ton oncle et ta tante. Une prison n’est pas un lieu pour un enfant. »

« Quoi ? Mais Sirius… »

Harry n’en revenait pas. Que se passait-il ?

« Sirius ne te fera plus aucun mal. Viens, Harry, allons-y. »

Il fut forcé de traverser du côté des Moldus avec Dumbledore, lançant un dernier regard affolé à Sirius. Harry arriva ensuite devant une famille qui ne semblait pas réjouie d’être présente. La famille toisait Dumbledore sans scrupule et la femme du foyer envoyait un regard plein de haine au petit garçon.

« Harry, voici ta famille. »

Pourtant Harry avait déjà une famille aimante et merveilleuse. L’enfant voulait retrouvait son foyer composé de Sirius, Maya et les autres détenus et Détraqueurs.

Dumbledore lâcha le bras d’Harry, mais le petit n’eut pas le temps de courir pour retrouver son parrain. Il ne le put tout simplement pas. L’homme désigné comme son oncle lui avait saisi le poignet. Il le serrait si fort qu’Harry avait mal.

« Prenez soin de lui » dit joyeusement Dumbledore à la famille.

Le directeur partit, laissant Harry là avec des inconnus. Sa « famille » l’emmena de force jusqu’à une chose bruyante. Elle correspondait parfaitement à la description que Sirius lui avait fait d’une « voiture ». Harry se sentait impuissant face à la situation alors qu’ils roulèrent jusqu’au 4, Privet Drive. Une maison parfaite dans un quartier parfait où tout le monde se ressemblait.


Note de l’édition :

Ces extraits sont la réécriture d’un autre auteur de fanfiction sur Whattpad. Léa Schwartz nous a communiqué quelques informations pour le lectorat que nous rendons ici sans aucune modification :

« Maya : Le détraqueur du chapitre 1, Harry est celui qui l’a nommé et ce détraqueur fait office de figure maternelle pour Harry.
Sirius : Harry l’a rencontré en prison. Il le considère comme son parrain (Sirius ne lui a pas parlé de l’histoire avec Croutard). Tout le Monde Magique pense que Sirius a kidnappé Harry et que c’est lui qui l’a emmené en prison.
Blaise : Un élève Serpentard de première année, ami avec Harry, Hermione et Drago.
Drago : Dans cette fanfiction, Drago est ami avec Harry. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :